Comment gérer une pollution accidentelle par un floculant ?

Les floculants sont des polymères utilisés principalement pour traiter les effluents aqueux contenant des particules en suspension. Lors d’un déversement, la surface du sol souillée par des floculants devient extrêmement glissante. Si le nettoyage n’est pas réalisé parfaitement, un simple contact avec de l’eau va engendrer un risque de chute majeur.

Découvrez dans cet article la nature des floculants, leurs lieux d’utilisation et nos conseils de gestion en cas de déversement. 

Qu’est ce que la coagulation et la floculation ?

 

La coagulation et la floculation sont deux étapes de traitement de l’eau utilisés conjointement et qui visent à séparer les particules solides en suspension dans une eau trouble. Bien qu’ayant un rôle complémentaire, il ne faut pas confondre les opérations de coagulation et de floculation car elles ne mettent pas en jeu les mêmes produits chimiques ni les mêmes mécanismes.

La coagulation est effectuée à l’aide de sels minéraux métalliques, appelés agents coagulants, à base de fer ou d’aluminium tels que le chlorure ferrique FeCl3. Naturellement, certaines particules solides en suspension sont chargées électriquement (+ ou -) et donc se repoussent entre elles, elles ne peuvent pas s’agglomérer. Les agents coagulants équilibrent ces charges et donc permettent aux particules solides de se rencontrer.

La floculation est un phénomène physico-chimique au cours duquel des matières solides en suspension dans un liquide s’agglomèrent pour former des flocons (aussi appelés flocs). Ces flocons vont alors sédimenter rapidement ou remonter à la surface du liquide ce qui permet leur séparation facile du reste du liquide. La floculation est un phénomène naturel qui peut être accéléré en utilisant des produits chimiques appelées floculants ou agent de floculation.

Les floculants :

Il existe plusieurs types de floculants, ceux-ci pouvant être anioniques (chargés négativement), cationiques (chargés positivement) ou non ioniques (non chargés).
Les floculants les plus courants sont à base d’un polymère, le polyacrylamide. Ils peuvent être commercialisés sous forme solides, liquides ou en émulsion, les principaux producteurs de floculants en Europe étant : Kemira, SNF Floerger, BASF, Solenis, Solvay….

En industrie, le traitement de l’eau est le secteur utilisant le plus couramment les floculants. Ceux-ci sont utilisés pour le traitement des boues mais également pour la clarification de l’eau potable. L’industrie papetière étant une activité consommant énormément d’eau et produisant des boues, l’utilisation de floculant y est également très fréquente.

Chez les particuliers, les floculants sont utilisés pour éclaircir les eaux de piscines lorsque celles-ci sont devenues troubles.
L’ajout d’un floculant permet l’agrégation des particules solides puis leur filtration.

Quel inconvénient d’utiliser des floculants ?

Malgré leur très forte efficacité, les floculants disposent d’un inconvénient majeur : En cas de déversement ou si des résidus restent accrochés sous les chaussures, le moindre contact avec de l’eau peut s’avérer catastrophique. Au contact de l’eau, le floculant va se dissoudre et former un gel visqueux, similaire à du gel pour cheveux. Ce gel va alors transformer le sol en une véritable patinoire augmentant alors drastiquement le risque de chute.
De par leur fonction, les floculants sont des produits qui doivent être ajoutés en faible proportion dans une grande quantité d’eau (moins de 0.1%). Ils sont donc très efficaces même fortement dilués. Ainsi, même après un nettoyage, il suffit qu’il reste des infimes résidus de floculant pour que le sol redevienne glissant en cas d’ajout d’eau (par exemple en cas de nettoyage ou de pluie)
 →Il est donc très important de se débarrasser en totalité des résidus de floculants pour éviter un accident.

Comment nettoyer un sol pollué par un floculant ?

En cas de déversement de floculants, le lavage à grande eau est totalement déconseillé ! Cela rendrait les opérations de nettoyage encore plus difficile.

L’absorbant Polycaptor® est une poudre synthétique spécialement créée pour son caractère asséchant et sa capacité à nettoyer des déversements de liquide visqueux tels que les floculants. Cet absorbant est constitué de grains ultra-poreux qui vont aspirer par capillarité le liquide jusqu’au cœur du grain. Le liquide pourra alors être ramassé entièrement et ne laisser aucuns résidus. Même en cas d’ajout d’eau a posteriori, les résidus de floculants ayant été enlevés, le risque de glissade est limité.

Il existe d’autres possibilités pour gérer un déversement de floculants mais elles possèdent des inconvénients assez contraignants et donc nous les déconseillons :

 

Les absorbants minéraux : Classiquement lors d’un déversement

en industrie, des absorbants minéraux tels que la terre de diatomée, le sable ou la sépiolite sont utilisés pour absorber le liquide déversé. Ce sont des poudres constituées de roche concassée légèrement poreuse. Leur efficacité sur les floculants est limitée :

 

L’eau de Javel  ou hypochlorite de sodium, peut être utilisée pour dégrader des floculants à base de polyacrylamide. En effet, l’eau de javel étant un oxydant fort, celle-ci va couper certaines chaines du polymère et entrainer sa perte de consistance et donc son potentiel visqueux. Cette opération est en revanche assez dangereuse car l’eau de javel peut réagir avec d’autres fonctions du polymère et former des chloramines volatiles dangereuses : Les chloramines sont irritantes par inhalation et allergènes, elles peuvent également engendrer des troubles respiratoires à long terme. L’eau de javel en elle-même est un produit chimique corrosif très réactif qui doit être manipulé par des personnes formées et disposant des équipements de protection adéquats.

Pour gérer des déversements de floculants, nous recommandons d’éviter au maximum l’usage d’eau, d’absorbant minéral ou d’eau de javel et d’absorber le liquide avec l’asséchant POLYCAPTOR®

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *